Imprimer
Catégorie : Droit des mineurs

L'éducation pour tous
   
L'instruction est un droit.

Tout enfant, quels que soient son sexe, sa nationalité, ses origines, sa couleur de peau ou sa religion, a le droit d'obtenir une instruction. Les enfants malades, handicapés, privés de liberté bénéficient également de ce droit.

Si ce droit est bien respecté en France, on estime que 140 millions d’enfants ne vont pas à l’école dans le monde.

-    L'instruction est obligatoire.

En France, l'instruction est obligatoire de 6 à 16 ans.

On dit souvent que l'école est obligatoire. En fait, la loi française oblige les enfants à s'instruire. Evidemment, le moyen le plus simple d'apprendre est d'aller à l'école, mais il peut exister d'autres moyens.

-    Dans le monde, un enfant sur six travaille.

Selon le rapport de l'Organisation internationale du travail, ils sont 246 millions, soit un enfant sur six entre 5 et 17 ans, à travailler à un âge où l'on doit jouer ou étudier. Parmi eux, 180 millions sont utilisés à des travaux mettant en péril leur santé mentale et physique, certains (8,4 millions) étant même soumis à l'esclavage, à la prostitution, à la pornographie, ou à l'enrôlement forcé.

Il faut combattre ce fléau, lutter contre les réseaux criminels et les trafics. L'incitation au respect du droit à l'éducation, impliquant famille et enfants dans cette lutte, en est un des moyens.
   
-    L'école pour les filles et les garçons ?

Les différences garçons-filles dans l’éducation sont encore importantes. Les deux tiers des 861 millions d’adultes analphabètes dans le monde sont des femmes et près de 60 % des enfants non scolarisés sont des filles.

Ne sachant ni lire ni écrire, des millions de fillettes et de femmes ne peuvent défendre leurs droits et sont pour la plupart piégées dans un cycle de pauvreté.

Il est donc très important de donner les mêmes droits, et donc les mêmes chances, aux filles et aux garçons.
   
-    Le délégué d'élèves

Un délégué est le porte-parole de sa classe auprès des professeurs et de l'équipe de l’établissement.

Etre délégué c’est savoir représenter sa classe, s’exprimer en son nom. Le délégué assiste à des réunions (conseil de classe, conseil d’administration, conseil de discipline) et a parfois le droit de vote. C'est donc un pouvoir important.

Le conseil de discipline

Le chef d’établissement peut  convoquer un conseil de discipline pour prononcer toutes les sanctions prévues au règlement intérieur. La réunion du conseil de discipline est obligatoire pour le prononcé d’une exclusion  définitive.

Le conseil convoque l’élève et sa famille qui peuvent être assisté du défenseur de leur choix.

Toute sanction d’exclusion supérieure à huit jours peut faire l’objet d’un recours devant le recteur d’académie, dans un délai de huit jours.